Jeune garçon avec un handspiner
Apprendre à lire et à compter en s’amusant, gagner en confiance et en sociabilité, mieux mémoriser malgré son handicap… Sophie Jacob, psychologue, vous recommande des jeux et activités à faire avec votre enfant en situation de handicap pour continuer de progresser pendant les vacances, pour une rentrée qui assure.

Des jeux pour lire et compter

« Pas forcément nécessaire de choisir des jeux comme J’apprends à lire ou J’apprends à compter (même s’ils sont aussi intéressants), explique Sophie Jacob, psychologue. La plupart des classiques réactivent aussi des notions scolaires.

Les Petits chevaux demandent  par exemple à l’enfant de dénombrer, compter les cases, lire les dés, etc.

Sur chaque carte du jeu Pippo, il y a des animaux et des couleurs à reconstituer par paires. L’enfant doit effectuer des déductions pour trouver l’animal manquant.

Dans Take it easy (bien aussi pour  les plus grands), des lignes doivent être placées de manière logique  et stratégique, chaque joueur pouvant améliorer son score d’une partie à l’autre. Il est important de choisir des jeux qui ne mettent pas l’enfant en échec, mais l’aident au contraire à se sentir valorisé, à développer sa confiance en lui. »

Jouer tous ensemble : les jeux coopératifs

« Pour certains enfants, perdre à un jeu peut être mal vécu. Les jeux coopératifs sont particulièrement intéressants car ils permettent à l’enfant de jouer avec ses frères et sœurs, papa et maman, sans notion de compétition, de gagnant et de perdant.

Les Fantômes de minuit est par exemple un jeu amusant où toute la famille doit faire rentrer les fantômes au château avant que minuit sonne.

Un jeu de plateau avec des cartes qui demande de la mémoire et développe aussi chez l’enfant l’esprit d’équipe. Une notion intéressante aussi pour l’école, où l’enfant doit apprendre à participer dans un travail de groupe, à écouter les autres, etc.

De nombreux jeux de plateau, coopératifs ou non, sont aussi disponibles sur tablettes. Un moyen d’intéresser aussi les ados. »

Mieux mémoriser et rester concentré

« Le Lynx est par exemple un jeu intéressant pour développer la mémoire visuelle. L’enfant doit retrouver un objet sur un plateau  de jeu qui en comporte des centaines. La mémoire visuelle est très active chez les enfants de primaire notamment.

Le Memory est aussi intéressant car il demande de reformer des paires, de couleurs, d’animaux, de fruits.  À partir du moment où l’enfant prend plaisir à jouer, il perd la notion  du temps, de l’espace et est capable de rester concentré plus longtemps que lors d’exercices plus dirigés. Mais s’il commence à s’impatienter, jette ses dés ou ses cartes par terre, c’est qu’il se sent probablement en situation d’échec. Le jeu est peut-être trop difficile par rapport à son niveau de compétence. Il est important de ne jamais forcer un enfant à participer, mais plutôt lui dire qu’on rejouera quand il en aura envie. »

Des produits pour aider son enfant différent

 

A lire aussi sur les activités d’été pour préparer la rentrée

 

Merci à l’équipe de Hizy.org et Handicap International pour la mise à disposition de ce contenu