Jeune homme handicapé avec un smartphone

Reconnaissance faciale, ultra-ergonomie, hyper-sensibilité : les nouveaux téléphones portables pour handicapés font presque tout pour un coût encore élevé mais… qui tend à baisser.

Un téléphone portable simple et ergonomique

Le téléphone portable MiniVision de la société française Kapsys spécialisée dans l’innovation au service des déficients visuels, est « adapté au plus grand nombre et allie l’ergonomie à la performance », selon Laure Vagneur, responsable des ventes. Développé en collaboration avec des partenaires du handicap visuel, il répond aux attentes des personnes recherchant l’essentiel des fonctions dans un téléphone très simple d’utilisation.
Son interface et son ergonomie adaptées apportent ainsi une prise en main confortable et intuitive via le clavier à touches ou les commandes vocales. MiniVision propose une liste de fonctions volontairement épurée offrant véritablement l’essentiel : Pour communiquer avec vos proches, vous retrouverez les fonctions Téléphone, Contacts et Messages.

Minivision de Kapsys : une multitude de bonnes idées

Parmi les bonnes idées : les fonctions Alarme, Agenda, Radio FM, Détecteur de couleurs, Détecteur de billets, Calculette, Notes, Lampe torche, Météo et SOS. L’affichage sur l’écran est complètement personnalisable pour s’adapter au plus près de chaque pathologie visuelle :

  • 6 contrastes de couleurs,
  • 4 tailles et 5 polices de caractère,
  • 5 vitesses de défilement du texte.

La synthèse vocale intégrée annonce tous les éléments présents à l’écran, tels que le contenu des SMS, le nom de l’appelant, les événements de l’agenda, les notes…
Vous pouvez également choisir la vitesse de vocalisation et le type de voix.
Le MiniVision convient également parfaitement à des personnes en quête de simplicité ou à des parents désireux de doter leur adolescent d’un téléphone portable sans pour autant avoir à surveiller leur activité sur le web.

Un smartphone pour handicapé moteur

Le portable pour handicapé le plus spectaculaire vient sans aucun doute d’une start-up israélienne. Grâce au travail de Sesame Enable, les personnes atteintes de paralysie peuvent se servir d’un smartphone adapté handicap via un système de reconnaissance faciale et des capteurs qui s’adaptent sur les Google Nexus. Lever la tête permet de faire monter le curseur. Pour cliquer, il suffit de se positionner sur un icône et d’attendre que la fenêtre s’ouvre. Seul bémol : son prix, qui avoisine les 1 000 euros.

Un téléphone portable pour malvoyants

La solution de portable pour handicapé proposée par la société suisse Goldgmt s’adresse aux mal-voyants avec le produit Lucia, qui sera commercialisé au deuxième semestre 2017. Des touches séparées les unes des autres, de manière suffisamment distinctes, une batterie avec une très longue durée de vie (15 à 20 jours, contre seulement 2 ou 3 pour les téléphones classiques) pour être tout le temps joignable. Mais aussi et surtout un téléphone portable parlant pour malvoyant qui dit ce qui se passe à l’écran : il répète chaque lettre tapée lors de la rédaction d’un message, indiquer où l’on se trouve à chaque progression dans le menu, demander confirmation vocale avant chaque action…

  • Quel handicap ? Déficience visuelle, déficience intellectuelle
  • Prix ? 200 à 250 €
  • Pour en savoir plus ? Téléphone portable vocal

Un contacteur informatique handicap pour décrocher automatiquement

Une commande infrarouge ou même un micro-souffle suffisent pour piloter le téléphone main libre Easy Phone. Sa base peut se poser n’importe où et un micro permet de parler tout en étant éloigné. Avec lui, on peut décrocher et raccrocher automatiquement. En appuyant sur le contacteur informatique handicap plus de quatre secondes, un numéro SOS pré-enregistré est appelé. On retiendra aussi son ergonomie simple et sa capacité de mémoriser jusqu’à 10 numéros.

Merci à l’équipe de Hizy.org et Handicap International pour la mise à disposition de ce contenu