illufablife-kitautonomie_2

Payer ses achats à la caisse, écrire un sms dans la rue ou alerter en cas de problème… Autant de gestes que les adolescents ou jeunes adultes en fauteuil roulant souhaitent pouvoir faire seuls. Deux inventeurs ont créé un kit d’autonomie pour accéder facilement et en toute sécurité aux effets personnels. Un projet sélectionné lors du concours Fab Life 2016 !

D’où vient l’idée du kit d’autonomie ?  

Tout part d’un constat simple. Lors d’un déplacement ou d’une activité, une personne en fauteuil roulant peut connaitre des difficultés pour utiliser ses objets personnels. Demander de l’aide peut aussi être une situation mal vécue, par exemple lorsque la personne tierce est invitée à se servir dans le portefeuille pour régler un achat. Le kit d’autonomie est une alternative pour réduire les moments de stress et le risque de vol.

Un boîtier connecté, pourquoi ?

Le boîtier permet de gérer et sécuriser quelques objets quotidiens, notamment  des personnes ayant un handicap moteur : portefeuille, pièces de monnaie, téléphone portable,…  Mais aussi donner l’alerte facilement en cas de problème. Le bouton SOS du kit d’autonomie envoie directement un message géo-localisé aux proches pour intervenir plus vite. L’autre pari des inventeurs était de sécuriser le smartphone sans le rendre moins pratique. Défi relevé grâce à une fermeture du boîtier par empreinte digitale ou par digicode.

Comment réaliser le kit d’autonomie ?

S’entourer de proches ou de spécialistes

Composé d’électronique, ce boîtier connecté peut sembler complexe à concevoir au premier abord. Alors, entourez-vous de proches bricoleurs ou demandez l’aide du fablab le plus proche de chez vous. En plus de mettre à votre disposition les bons outils, des makers sauront vous fournir de précieux conseils.

Créer les boîtiers du kit d’autonomie

Il faut d’abord modéliser en 3D. Pour cela, les plans du kit seront bientôt disponibles en open source. Vous pouvez aussi adapter la dimension en fonction des besoins. Par exemple, le boîtier connecté principal peut être de taille moyenne : 18x16 et hauteur 10cm. Une fois la modélisation réalisée, une découpe laser ou une imprimante 3D permettent de créer les 2 éléments du kit d’autonomie. En plexigas pour la boîte principale qui contiendra les effets personnels et sera posée sur les genoux. Et une en bois pour contenir le dispositif électronique à l’arrière du fauteuil roulant.

Sécuriser fermeture et…ouverture du boîtier connecté

Pour pouvoir ouvrir la boîte, il faut placer un loquet commandé par un moteur. Le lecteur d’empreinte digitale ou un digicode à 4 boutons déclencheront le système. Le kit d’autonomie est ainsi bien sécurisé. Mais, il faut aussi être sûr de pouvoir le débloquer en cas de panne électronique. Pour cela, un système mécanique aimanté est mis en place pour l’ouvrir manuellement.

Remplir d’astuces le boîtier connecté

Aménagez l’intérieur du boîtier connecté principal en fonction des besoins de la personne. Avec une place pour le téléphone portable, le portefeuille, les petits mots, le porte-bonheur… Le kit d’autonomie peut aussi contenir un système ingénieux. Plusieurs petits cylindres imprimés en 3D servaient à ranger ensemble les pièces d’1€, 2€, 50 et 20cts. Idéal pour réaliser facilement l’acompte au moment du passage en caisse.

Conserver uniquement les effets personnels à portée de main

Pour faire fonctionner le kit d’autonomie, plusieurs éléments électroniques sont nécessaires : plaque de prototypage et fils, LED lumineuse et prise RJ45. L’astuce pour garder sous la main uniquement les objets quotidiens protégés ? Déporter à l’aide de fils l’ensemble du système électronique dans le second boîtier en bois, fixé derrière le fauteuil roulant. Une solution qui permet aussi de protéger le petit bijou de technologie construit...

Avis de l’ergothérapeute : un objet connecté pour se sentir rassuré

Oriane Mutabazi, ergothérapeute

Ce kit d’autonomie connecté est une solution qui répond à un vrai besoin pour des adolescents ou de jeunes adultes handicapés ! Il permet de gérer des choses précieuses, au sens propre. Mais qui sont aussi précieuses à leurs yeux pour d’autres raisons, comme les petits messages contenus dans le téléphone. Cet objet connecté leur permet d’être plus autonome et de réduire quelques sources quotidiennes de stress. Je pense à ceux qui se déplacent en transports en commun ou qui font leurs courses seuls… Le kit d’autonomie leur permet de se sentir rassurés et d’avoir un contrôle visuel sur leurs objets de valeur.

Merci à l’équipe de Hizy.org et Handicap International pour la mise à disposition de ce contenu